Un mois de septembre ensoleillé et doux

Avec près de 20 journées ensoleillées, septembre 2021 a été radieux en Suisse. Dans certaines régions, il s’agit de l'un des mois de septembre les plus ensoleillés de ces 60 dernières années. Localement, il s’agit également de l'un des mois de septembre les plus doux depuis le début des mesures. Les précipitations sont restées inférieures à la moyenne dans la plupart des régions. Dans certains endroits, il est tombé l’équivalent de moins d'un tiers de la moyenne de septembre.

forêt montagne automne bois mort
Image : M. Bolliger

Beaucoup de soleil

L’ensoleillement a été largement supérieur à la moyenne, en particulier au Nord des Alpes. A Bâle, Zurich et Saint-Gall, on peut s'attendre à environ 130 à 140 % de la norme 1981-2010. Sur ces sites de mesures, le mois de septembre a été l'un des plus ensoleillés de ces 60 dernières années. Pour plusieurs sites de mesures, il s’agit du quatrième mois de septembre d'affilée avec un ensoleillement supérieur à la normale.

Localement très doux

La température du mois de septembre a atteint une moyenne nationale de 12,1 °C, soit 1,9 °C de plus que la norme 1981-2010. Sur les régions de basse altitude du Nord des Alpes, la moyenne du mois de septembre s’est généralement située entre 16 et 17 °C, soit environ 2 °C de plus que la norme. Les régions de basse altitude du Sud des Alpes ont enregistré une moyenne de septembre entre 17,5 et 19,5 °C, soit 1,5 à un peu moins de 2 °C au-dessus de la norme. Les sommets ont mesuré un dépassement de la normale de 1,8 à 2,4 °C.

Certains sites de mesures dont les séries de mesures remontent à loin ont enregistré l'un des dix mois de septembre les plus doux depuis le début des mesures. Meiringen a enregistré le cinquième mois de septembre le plus doux, Château-d’Oex et Davos le sixième le plus doux. Les séries de mesures mentionnées datent de 100 à presque 160 ans.

Lent début de la coloration automnale

Dans le réseau d'observations phénologiques, seules de très rares colorations des feuilles des arbres ont été signalées. Les baies du sorbier des oiseleurs changent toujours de couleur le plus tôt, souvent dès le mois de septembre. Cette année, la coloration des feuilles des baies du sorbier des oiseleurs n'a été observée que sporadiquement, tandis que la coloration des feuilles du hêtre n'a pas encore été observée. Les températures élevées en septembre, comme cette année, entraînent généralement une coloration plus tardive des feuilles. En moyenne, la coloration des feuilles à grande échelle en Suisse commence au début du mois d'octobre.

En septembre, des fruits mûrs du sureau noir et du sorbier des oiseleurs ont été observés des régions de plaine à celles situées en altitude. Dans toutes les stations, les baies de sorbier des oiseleurs ont mûri 4 jours plus tôt et celles de sureau noir 1 jour plus tard que la moyenne de la période 1996-2020.

Des colchiques d’automne en fleurs ont souvent été trouvés à partir de la fin du mois d'août. En septembre, ils ont pu être observés à toutes les altitudes, de 330 à 1800 mètres. Leur floraison a eu lieu en moyenne 2 jours plus tard que la moyenne de la période 1981-2010.

Catégories